Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2020 1 26 /10 /octobre /2020 21:29

Nous voici donc revenues après un séjour entre Lot et Dordogne. Nous avons surtout passé ces quelques jours à arpenter pour notre plaisir le Causse du Quercy. Il fut un temps où nous aurions volontiers posé nos valises à Limogne, avec le Ptibus cela est devenu aisé et dès que l’envie nous en prend, nous y filons. Il manquait juste à notre bonheur un endroit où stationner, c’est chose faite, notre quincaillière préférée (ex æquo avec celle de Laguiole) nous a tuyautées.

Le Lot est généreux en paysages d’une grande diversité et son patrimoine architectural est remarquable. Pigeonniers, cazelles (orry, borie, capitelle, cabane les dénominations sont variées mais toutes désignent une construction en pierre sèche), fontaines, mas … la liste est longue et d’ailleurs j’en oublie même les dolmens.

Les phosphatières sont également l’un des points forts de cette région, je vous renvoie à notre excellent article sur ce sujet accessible avec ce lien :

http://histo-arts.de.brebis.over-blog.com/.../les...

Parmi les nombreuses fontaines recensées sur le territoire de Limogne, deux figurent sur un des circuits de randonnée.

La première, la fontaine de Buzou est d'une grande complexité.

Outre la fontaine en elle-même accessible grâce à ouvrage de pierres sèches inclus dans le coteau d’où sourd l’eau, elle se compose d’un abreuvoir, d’un lavoir.

Quant à la fosse où patouillent gaillardement quelques amphibiens, je pense qu’elle fut au temps jadis nettement plus remplie car comment auraient opéré les lavandières ? Déjà lors de notre première visite nous avions déploré l’absence de renseignements car c’est intrigant. En tout cas elle s’est offert un sérieux lifting. 5 jours de restauration menés en juillet de cette année par l’Association Découverte et Sauvegarde du Patrimoine de Limogne pour remédier aux dégâts occasionnés par les fortes pluies de Juin.

Entre pigeonniers et cazelles, la fontaine de Malecargue signe quant à elle le dernier tronçon du circuit, là où nous rejoignons le mythique GR65 qui loin, très loin nous mène à St Jacques de Compostelle. Dire que nous y étions en juin 2019, dans une autre vie. Marrant de pouvoir mettre des images sur ce but, douloureux de se demander si l'on y retournera un jour !

Dans un passé récent cette fontaine assurait encore la survie des troupeaux. Deux grosses pierres levées protègent l’accès à l’escalier vertigineux qui permet d’atteindre la source en elle-même. Magistral !

Le retour se fait par le sentier botanique, un sentier très très caillouteux mais ô combien agréable.

A l’arrivée les chevreuils que nous avions croisé juste à l’entrée du village avaient déserté les lieux. Pas farouches et très décontractés ils avaient pris la pause, de vrais stars. En tout cas à Limogne, il est possible de randonnée sans se faire canarder, les jours sans chasse, ça existe là-bas.

Et maintenant pour le plaisir des yeux ! Le gardien du Causse.

Do

 

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2020 1 26 /10 /octobre /2020 08:23

Au nom du droit à la Liberté d’expression dont je jouis, en mon nom et en celui de tous ceux qui partagent notre point de vue, arrêtez de brandir ces caricatures qui véhiculent et attisent la haine et que personnellement et de surcroit je trouve laides d’un point de vue artistique !

Nous avons besoin d’un monde solidaire, uni dans l’Amour, le Respect, la Compassion et n’avons que faire aujourd’hui de rajouter de la peur à la peur, ce qui ne fait pour renforcer les dispositifs et dérives sécuritaires visant à « protéger » nos libertés déjà moribondes !

Je ne donne à quiconque le droit de trahir ma pensée, mes affections et de mettre ma vie en danger en s’exprimant en mon nom sans mon accord !

A tout moment on nous ressort le « prenez soin de vous » de bon ton, encore faudrait-il que vos actes, vos paroles nous le permettent !

Nous sommes tous UN !

Dominique

Illustration : Vitrail pour la Paix de Chagall (photo L'écritoile DoFredo Longville)

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2020 7 25 /10 /octobre /2020 18:31

Dans sa dernière communication Marie Sophie L a dit de manière magistrale ce que nous, les deux de « L'écritoile », avons décidé de mettre en pratique : ne plus alimenter tristesse, colère, indignation.

Ne plus agiter l’ombre mais œuvrer pour servir le positif, pour participer à la construction d’un futur joyeusement !

Retrouver son âme d’enfant, oui, c’est possible !

Chacun peut le faire à son propre niveau en commençant par des choses simples.

Déjà en travaillant sur soi en renforçant son système immunitaire. Comment ?

  • En veillant à avoir une alimentation saine, vivante (fruits et légumes) et en éradiquant les produits raffinés et les préparations industrielles (sucre et pain blanc déjà), en s’hydratant et en s’oxygénant. Petit rappel que donnent tous ceux qui travaillent en médecine holistique, en énergétique : La respiration est votre outil majeur d’élévation, d’allègement, de régénération. Cela donne à réfléchir en cette période.

  • En faisant des cures de vitamine D, d’extrait de pépins de pamplemousse, de pollen. Demandez nous nous avons plein de « trucs » à partager.

  • En pensant à l’Huile essentielle de Ravintsara dès maintenant ; une goutte sous le nez pour créer un masque olfactif qui protégera nez, gorge, oreille et une goutte au creux de la main à la jonction de l’index et du pouce, l’information cheminera dans tous vos centres énergétiques.

  • Stimulez votre taux vibratoire en pratiquant des activités physiques, en écoutant de la musique, privilégiez tout ce qui met le coeur en joie : bains de nature, de gros bisous à vos chiens, chats !

     

  • Ne vous élevez plus contre quelque chose mais cherchez à travailler à la mise en place de son contraire.

  • Choisissez de fréquenter des personnes qui vous ressemblent et font tout pour ne pas se laisser contaminer par le marasme ambiant.

  • Faites un jeûne d’informations à intervalles réguliers. Il n’y a pas de mal à se voiler la face parfois ! 

    En ce qui nous concerne nous avons admis que certaines personnes ne veuillent pas, ou ne puissent pas comprendre notre façon de voir les choses, chacun ses choix mais nous faisons ce qu’il faut pour ne pas nous laisser contaminer par ceux qui ne voient que le côté sombre de la vie.

Nous savons très précisément ce que nous voulons comme monde nouveau.

Nous le voulons solidaire, fédéré autour de projets à visage humain au coeur de micros sociétés où la notion de partage est le point fort. Nous réfléchissons à la mise en place, à défaut d’une monnaie solidaire, d’un fonctionnement basé sur l’échange de services, le partage d’espaces et de tâches et cela marche.

Nous le désirons ancré en pleine nature et d’ailleurs nous allons bientôt attaquer la création de notre forêt native où la biodiversité sera à l’honneur. Nous rêvons à petite échelle mais qui peut le moins peut ensuite le plus (dicton personnel).

Alors ancrez vous dans la joie, commencez petitement en ambitionnant juste d’avoir en fin de journée de quoi remercier la vie pour une petite joie, même infime. Vous verrez que rapidement il vous faudra un cahier de gratitude pour tenir le journal des mercis à la vie.

Depuis le dernier discours de E Ma Cron j’ai décidé que chaque jour serait à marquer d’une pierre blanche parce que j’aurai réussi à vivre joyeusement, ça fonctionne !

Dominique

                           

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2020 7 25 /10 /octobre /2020 17:00

En France maintenant, et avec des mitraillettes pour éradiquer de dangereux terroristes buveurs invétérés de petits crème ou de bière ! Un rêve, non un cauchemar ! https://www.facebook.com/quartierlibre.tv/videos/333456464620110

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 20:04

Si bien évidemment nous condamnons sans appel le meurtre barbare de Samuel Paty ne serait-il pas venu le temps de s’interroger sur le bien-fondé de continuer à présenter ces caricatures, même au nom de la Liberté d’expression !

Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets.

Première publication en 2005 et remous diplomatiques plus ou moins sévères, attentat contre les journalistes de Charlie Hebdo 10 ans plus tard, septembre 2020 attaque à l’arme blanche des anciens locaux du journal, octobre 2020 assassinat sauvage d’un enseignant !

Iriez vous aiguillonner une ourse et ses petits même si votre présence en pleine nature est aussi légitime que la sienne ?

Braveriez vous inconsidérément un molosse, un fauve dont la dangerosité n’est plus à prouver ?

Que risque t’il de se passer si des professeurs, comme ils l’affirment aujourd’hui, réutilisent ces caricatures ? Qu’en sera t’il de la sécurité de la population scolaire s’ils passent à l’action ?

Ce n’est pas être lâche que de tourner le dos à ceux qui véhiculent la haine au nom de Dieu !

C’est donner à la Vie le temps de s’exprimer, de panser des blessures et de chercher sans démagogie à éradiquer ceux qui cherchent par la sauvagerie à détruire les valeurs ancestrales des sociétés démocratiques.

L’écritoile

 

 

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 20:01

Nous sommes parties quelques jours randonner dans le Lot et ses environs autant dire que nous avons emprunté des chemins caillouteux. Le Causse du Quercy est généreux en ce domaine, sans bâtons de rando, je n’aime pas, et sans dommage, nous nous sommes donc livrées à notre grand plaisir.

Revenant le premier soir d’une opération cueillette fort fructueuse par un chemin d’une platitude quasi parfaite, le seul et unique trou a été pour moi.

Je n’ai rien vu venir et je me suis gamelée sur le chemin.

Banal ?!

Et bien non !

Pendant un temps, sans doute bref mais qui m’a paru long, une partie de moi était certes à terre mais une autre toujours debout regardait interloquée cette forme vêtue de rouge affalée à plat ventre.

Lorsque j’ai réussi à « recoller » à ma présence j’étais certes sonnée mais les réactions se sont succédées, vite. Il y avait une urgence, je devais laisser l’onde de guérison envahir ma cheville, que je me suis souvenue avoir entendu craquer, en l’enveloppant de mes mains le temps de les sentir agir. J’ai ensuite accepté la proposition de Frédérique d’activer les rayons pour un soin énergétique.

Ce n’est que quelques heures plus tard que j’ai réalisé qu’il y avait quelque chose de bizarre et j’aurais pu croire avoir rêvé si Frédérique, qui quelques pas derrière moi avait assisté à la scène, ne m’avait pas fait part de son étonnement. S’inquiétant de savoir si tout allait bien (enfin pas trop mal) le silence et l’immobilité que j’ai gardé bizarrement pendant un certain temps l’a perturbée. Je l’ai entendu, mais dans un certain lointain, trop occupée à observer un corps physique que je peinais à reconnaître.

Je suis repartie après un certain temps lentement mais sûrement et les jours suivants j’ai pu randonner normalement. Je m’en suis sortie avec une cheville gonflée et disgracieuse, des courbatures de fou dans les abdos, les épaules, les bras. Il faut dire que je n’ai rien eu le temps d’amortir !

En fait je pense pouvoir mettre des mots sur cette expérience inédite en ce qui me concerne et qui en fait s’apparente à une décorporation brève.

Projection astrale ?

Dissociation partielle des corps physique et éthérique ?

A creuser même si les possibilités ne sont pas légions.

Mais quand même cela fait drôle !

Bizarre.

Dominique

 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2020 3 14 /10 /octobre /2020 20:45

Commençons par une petite « entrée en matière » avec quelques considérations sur le cerveau. Composé de 3 modules travaillant de concert nous lui devons mouvements, pensées, sentiments, sensations, souvenirs ...

Notre cerveau est constitué de neurones, cellules sociales et « bavardes », nos états émotionnels sont donc des poussées de bavardage neuronal et nos traits émotionnels le fruit de relations suivies entre nos neurones.

3 couches de neurones distinctes composent notre cerveau et se sont mises en place au cours de l'évolution de l'homme.

Le cerveau reptilien est la zone la plus ancienne. Il régule les fonctions vitales de base mais aussi les réactions instinctives, combattre, fuir, sursauter … réagir à une menace potentielle.

Le cerveau limbique, né d'une modification du cerveau avec l'apparition des mammifères, entoure le cerveau reptilien. Ses connexions neuronales permettent le traitement des émotions, la capacité à décrypter les intentions des tiers et la faculté de s'adapter aux changements … Seulement, voilà, des évènements répétitifs peuvent induire (entre autre) des schémas réactifs puissants qui impactent notre comportement allant parfois jusqu'à déformer notre perception ordinaire et donc provoquer des réactions inappropriées : peurs excessives, comportements inadéquats, phobies etc.

Enfin, le néocortex permettant de raisonner, planifier, affiner les réactions émotionnelles nous donne accès au langage, à l'écriture, à toutes les activités rationnelles d’analyse, jugement, contrôle de l'organisation … Penser implique donc fréquemment (mais pas toujours) plusieurs zones du cerveau.

L’état des lieux étant clairement posé, entrons dans le vif du sujet !

Partout en France les restrictions vont bon train, Paris serait en état d’alerte maximum, Lyon, Nice, Bordeaux en alerte renforcée … les bars, les restaurants, les gymnases … ouvrent ou ferment selon des critères abscons ... rouge vif, écarlate, rose claire, tyrien.

Un couvre-feu vient d’être décidé sur les grandes métropoles, coup de grâce pour tout ce qui touche à la Culture, la vie sociale, la restauration, enfin la VIE tout court ! Pour rappel le couvre feu a toujours été décidé pour contrôler les populations (Guerre d’Algérie, Guerre de 39 – 45 …) et d’ailleurs voilà un excellent article tout juste sorti et accessible avec ce lien :

https://www.lepoint.fr/societe/les-mauvais-souvenirs-du-couvre-feu-14-10-2020-2396523_23.php

Le masque est obligatoire dans les lieux clos mais pas que !!! Sur ce point ce qui se passe à Collioure est un bon résumé de la situation. Depuis Août le Covid a tuyauté le nouveau préfet sur ses allers et venues, j’ai regardé les horaires de train en gare de Collioure, c’est cohérent, il est en ville de 9 heures à 18 heures. En dehors de ce créneau le masque n’est plus obligatoire !

Vu l’absence de réaction tangible au sein de la population nous pouvons donc en conclure que notre cerveau reptilien fonctionne correctement face à la menace potentielle que représente le virus, menace brandie par les médias, les hommes politiques ! Il a la trouille !

Cela commence à battre vaguement de l’aile au niveau du cerveau limbique quant à sa capacité à décrypter les intentions des tiers et cela se dégrade carrément au niveau du Néocortex. En ce qui concerne l’analyse, le raisonnement, le jugement cela semble cuit !

Parce que franchement, rester sans réagir aux propos du gouvernement qui par la bouche de son secrétaire d’état Jean-Baptiste Lemoyne estime que réserver et s’organiser pour les vacances est un acte citoyen, c’est à désespérer !

Pas de congés pour les soignants, un état sanitaire soit-disant critique et donc les métropoles bouclées et il faudrait partir en vacances ?!

Et avec quel argent ? Car messieurs les politiques où pensez-vous que l’immense majorité de la population en trouve ? Mais peut-être est-ce pour aérer le Covid (ou la Covid) comme cet été où vous nous nous avez déjà fait le coup. En Occitanie nous n’avions pas de problème sanitaire, les estivants partis nous étions passés au rouge et maintenant que nous avons de nouveau rosi, nous repiquerions au truc ?

Pour moi une conclusion s’impose : écoutons moins notre cerveau reptilien qui nous signale des menaces potentielles qui pèseraient sur nous, faisons barrage à notre cerveau limbique dans sa gestion des peurs irrationnelles et réveillons notre néocortex. Raisonnons, affinons nos réactions émotionnelles, analysons et posons des jugements. Cela devrait aller mieux !

Dominique

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2020 6 10 /10 /octobre /2020 16:10

Juste pour réfléchir et mesurer l'impact de ce que l'on cherche à nous imposer en tentant de mettre les musiciens sous contrôle. Je fais référence aux dispositions qui commencent à être prises dans certaines villes !

Ce qui suit n'est pas de notre cru mais de Platon !

et plus lisible mais moins artistique :

La musique est une loi morale

Elle donne une âme à nos cœurs

des ailes à la pensée, un essor à

l'imagination.

Elle est un charme à la tristesse,

à la gaité, à la vie, à toute chose.

Elle est l'essence du temps

et s'élève à tout ce qui est

de forme invisible

mais cependant éblouissante et

passionnément éternelle.

Platon

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2020 3 07 /10 /octobre /2020 08:39

Partageons, au moins !

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2020 2 06 /10 /octobre /2020 19:24

Pour notre quatrième jour nous avons réussi le tour de force de nous retrouver à cheval sur 3 départements. Le Pays de Sault se situe et jouxte à la fois l’Ariège, l’Aude et les Pyrénées Orientales et c’est notre « jardin des délices ». Rien d’ostentatoire, la simplicité est de mise parmi les habitants mais les villages ont un charme certain, ce charme que l’on retrouve là où les priorités vont à l’échange, au partage. Nous y allons fréquemment et cet air de liberté que l’on y respire est des plus ressourçant. Nous nous y sommes gavées de fraises et de framboises, de petites cerises acides dans des vergers abandonnés.

Les randos foisonnent et j’ai gardé en mémoire, au départ de Comus celle faite dans les gorges de la Frau qu’emprunte le chemin des « bonshommes », terme désignant les cathares, et venant de Montségur car le catharisme a marqué le pays de Sault et notamment le village de Montaillou. Qualifié de repère de pestiférés comme l’atteste le registre de l’Inquisition de l’évêque de Pamiers, Jacques Fournier, entre les années 1317 et 1324, ce village servit de prétexte à un ouvrage érudit de Emmanuel Le Roy Ladurie qui fut un véritable best-seller dans les années 1970 1980 (Montaillou, village occitan de 1294 à 1324). Il est aussi le cadre dans lequel Frédo a situé l’intrigue de l’un de ses romans « Le trait d’Union », il n’a pas encore été traduit dans toutes les langues mais cela viendra, c’est un vrai régal ! N’hésitez pas à nous le commander !

Cette fois nous n’y allions pas y marcher, notre baromètre intérieur était sans appel, le ciel n’annonçait rien de bon, nous avions juste devant nous quelques petites heures à mettre à profit pour effectuer un repérage des lieux. Nous avons fait halte à Espezel, cherché la coopérative agricole où l’on trouve de délicieuses pommes de terre, bio (mais en fait là-bas tout est naturel) à 1€ le kilo, qui dit mieux ?! Nous avons trouvé l’aire de stationnement de camping-cars, en plein village, bien protégée elle n’attend plus que notre prochaine venue, et le nez au vent nous sommes parties à la recherche de la minoterie, celle qui ravitaille toutes les bio-coops des environs. Il nous a fallu quand même mobiliser quelques espézelois pour y parvenir dont un charmant livreur qui s’est détourné de sa route pour nous aider à trouver le minotier occupé à rentrer ses foins en catastrophe ! Nous ne nous étions donc pas trompées, le temps virait à l’aigre, pas de chance pour lui, il n’a sans doute pas pu ramasser ses 2000 oignons avant les avalasses !

Au retour sous 4 gouttes de pluie, les premières avant les cataractes, nous avons craqué pour le lavoir, aménagé de manière cosy, les peintures murales lui confèrent un charme fou sans parler des bouquins à disposition et de la petite table qui permet de se poser le temps de rêver.

On sait vivre ici.

A noter que tous les villages de cette région sont dotés de fontaines qui toutes rivalisent de beauté !

En ce qui nous concerne, si nous sommes passées avant la tempête, le lendemain, nous y avons eu droit. Ce ne fut pas Alex mais quand même, notre chemin royal a perdu dans la batailles quelques arbres !

Nous attendons donc une embellie pour y retourner et ravitailler nos voisins en patates et se faire une ou deux randos, peut-être le Pas de l’Ours ou le plat du Boum, rien que le nom est rigolo !

Elle n’est pas belle la vie ?!

Do

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Hist' toiles
  • : Nous sommes deux soeurs... L'une peint, l'autre écrit. Nous avons envie de partager nos vécus, nos ressentis, nos expériences; de témoigner... Nous aimons par dessus tout la nature, notre plus grande source d'énergie... Sur ce blog, nous vous présenterons des peintures, des livres, mais aussi des photos de nos voyages, de nos randonnées, des récits... Nous tenterons enfin de vous entraîner dans la grande aventure de notre vie: notre cheminement spirituel vers l'Amour et la Lumière.
  • Contact

Recherche